TOP
SHOW



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


▌Hiboux postés : 147
▌Mon arrivée : 12/02/2012

---------------
Patronus: Un Lynx
Epouvantard: Ombre aux yeux jaunes
Animagus: Non

MessageSujet: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma] Mar 1 Mai - 17:59


I've a Secret...

*Encore un an…Oui juste un an…* Pensais je alors que j’étais déjà devant mon miroir.

Je regardais mon reflet en soupirant, mes yeux noisettes était terne, ils ne brillaient plus comme avant, mes cheveux sombre tombé paisiblement sur mes épaules. Je fis une moue et posai ma brosse près d’une petite table. Je me mis un peu de blush pour paraitre de meilleure mine.
Je n’avais pas le choix je devais continuer à faire face à la situation. J’étais une lycan maintenant et rien ne pouvais me soigné.
Je pris mon sac et le hissa sur mes épaule, je détaillai brièvement ma tenue, j’avais opté pour une des robes de l’école. Le bleu m’allait bien, il rehaussait quelque peu mon teint.
Bleu, la couleur du bonheur a ce qu’on dit…
Je pris la direction de la bibliothèque pour prendre quelques livres qui aller m’aidé a terminé mon devoirs d’histoire de la magie. Enfin mon devoirs…Ma recherche poussé sur le Magemamot. Allez savoir ce qui m’est passé par la tête ce jour-là. J’ai besoin de m’occuper pour ne pas penser à ce que je suis devenue et au mal que je pourrais faire à ceux que j’aime.

Une fois dans la bibliothèque j’y croisa Hermione Granger à qui j’adressai un petit signe de tête, à dire vrai on pourrait presque joué à celle qui passe le plus de temps dans la bibliothèque. Pas sûr qu’on puisse nous départagé je dois dire.
Je pris la direction d’un rayon et commençai à faire glisser mon doigt et mon regard sur les nombreuses reliures de cuirs qui ornaient les étages.
Prenant alors un bouquin dont la reluire était épaisse et d’une belle couleur prune, je caressai la couverture avec douceur puis je le fis glissai dans mon sac.
Je pris la direction de la sortie et me dirigeai vers l’orée de la forêt interdite.

Je du passé devant Hagrid, politesse oblige, je m’arrêtai devant le garde-chasse et entama une petite discussion avec celui-ci pendant que ma main caressait doucement la tête du chien du garde-chasse, qui me proposa une tasse de thé et des gâteaux. Je du refusé son offre et lui fit la promesse de venir boire un thé plus tard.
Je lui adressai un signe de main et repris ma route d’un pas serein. Dès que j’étais près de a forêt je me sentais bien, comme si on me redonnait de l’oxygène.
Je vis un arbre ou je pu m’y assoir, me mettant dos à celui-ci, je posai mon sac et l’ouvrit tout aussi tranquillement, sortant un énorme bouquin sur lequel je posai un parchemin, sortant ma plume, je débouchai un encrier et la fit trempé puis, je dû la mettre entre mes dents pour sortir l’ouvrage de la bibliothèque.
L’ouvrant à son tour, je fis tourner quelques pages, puis je commençai à prendre des notes.
Au bout de quelques minutes je mis fin à mes notes et remis la plume entre mes dents, prenant le livre et le surélevant au-dessus de mes yeux.
Tout en lisant j’entendis Hagrid parlé une nouvelle fois, mais trop prise par ma lecture je ne vis pas la personne qui venait me rejoindre, en revanche je vis le vent emporté mon parchemin.
Un parchemin qui tomba au pied de ladite personne.
Je levai les yeux vers le visiteur, ou plutôt la visiteuse en fronçant les sourcils.

Je peux reprendre mon parchemin…Pal… Demandais je d’une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 22
▌Mon arrivée : 30/04/2012

MessageSujet: Re: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma] Mar 1 Mai - 21:01




« Paloma c'était un accident. » dit son jumeau, la blondinette secoue la tête négativement. Elle sait que quelques chose ne vas pas dans cette histoire. Venia n'a pas pu s'électrocuter comme ça, elle n'est pas idiote. Fermant ses prunelles, elle doit cesser d'y penser et directement lui parler mais c'est si dur et peu évident. Venia n'allait pas tout lui raconter, pas dans l'état qu'elle était. «Je n'y crois pas! Je vais marcher. » dit elle en repoussant sa chevelure blonde et laissant son frère seul en compagnie d'autre Serpentard dans la salle commune. Voilà peu qu'ils sont de retour à Poudlard, heureuse d'y retourner car elle a passé un été affreux. Mais tout est différent avec Viena dans cet état-là elle ne peut avoir l'esprit délivré et consacré aux cours. Elle est distraite même dans les matières dont elle excelle le plus, cette histoire la turlupine trop car elle sait que cette histoire n'est que mensonge. En plus de cela cette histoire d'anti-moldus n'arrange pas l'affaire, beaucoup de personne la renie pour ses origines. Car, elle est une Malefoy alors est y pour quelque chose. Même ici elle à l'impression que se battre conte l'idéologie de sa famille ne sert à rien. Elle a envie de tout abandonner et de rejoindre son frère, c'est un sentiment inconnu: de lâcher prise. Elle reste pour Venia et son jumeau car ils ont besoin d'elle comme elle a besoin d'eux. Elle déambule dans le couloir profitant de cette petite journée ensoleillée, elle quitte les couloirs du Poudlard pour se rafraîchir un peu. Des élèves viennent à sa rencontre et elle décide de parler avec eux, histoire de se changer les esprits. Elle semble pas si différente, elle rigole toujours autant et continu ses farces dignes d'une Poufsouffle. Puis ses prunelles viennent à croiser une silhouette qu'elle connaît bien, quand elle l'aperçoit elle se dit alors que cela faisait longtemps qu'elles n'avaient pas eu une longue conversation. Elle se retire en saluant ses amis et se met à trottiner à sa poursuite.Elle ne peut s'empêcher de saluer Hagrid avec son sourire chaleureux et sa sociabilité habituelle. Paloma est appréciée des autres, pour une Serpentard elle a beaucoup d'amis autre que de sa maison. «tu sais où est partie Jen ? » dit elle en caressant le chien qui demande une friandise. Hagrid lui répond et elle le remercie en lui promettant que la prochaine fois elle resterait à volontiers discuter avec lui avec une tasse de thé et des biscuits. Homme sympathique, aussi gentil que grand et il ne sait pas cacher la vérité. Paloma est donc partie en route de retrouver son amie, trottinant sur les chemins de terres, un coup de vent lui soulève sa jupe et s'engouffrent dans sa robe de sorcier. Une feuille de parchemin vient même s'échouer sur ses jambes, elle se baisse et le rattrape. « Je peux reprendre mon parchemin...Pal... » ses prunelles se lèvent vers son amie, Paloma lui sourit en lui tendant ce qui ne lui appartient pas. « Tu devrais faire plus attention. » dit elle en marquant une poses « Tu as les traits tirés? Ca ne vas pas? » continu t-elle avec une mine la plus radieuse possible malgré les mauvaise ondes qui tourne autour d'elle. « Je voulais te voir, te parler. » dit elle avec un petit sourire en posant sa main sur l'épaule de son amie en la dépassant. « Ca fait longtemps qu'on n'en a pas eu l'occasion pas vrai ? » elle hausse les épaules avec une petite mine espiègle et attrape le livre au sol, l'ouvrant au milieu son côté de petite fouineuse est ressortit. « Tu m'accordes une minute ? » elle lui sourit gentiment, et ferme le livre. Elle sait qu'elle lui cache quelque chose et aujourd'hui elle est bien décidée à le savoir. Paloma se rend toujours compte lorsqu'une personne lui ment, a un secret ou ne vas pas lui dévoiler un fait. Jennifer cache depuis trop longtemps un lourd secret, il est temps qu'elle s'en libère et se confie à Paloma. « Tu peux tout me dire tu sais. » dit elle avec innocence avant de se laisser glisser sur le tronc après avoir poussé les quelques livres qui se trouvent là. Elle fait exprès de posés toutes ses questions pour avoir un début de réponse qui peut trahir son amie sur ce qu'elle cache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 147
▌Mon arrivée : 12/02/2012

---------------
Patronus: Un Lynx
Epouvantard: Ombre aux yeux jaunes
Animagus: Non

MessageSujet: Re: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma] Mer 2 Mai - 9:21

Tu devrais faire plus attention. Répondit Paloma en m’adressant un sourire.
Pour toute réponse je lui souris en retour et en hochant brièvement la tête. Tout le monde me dit de faire attention, tout le temps…J’admets qu’à la longue je commence à en avoir assez, je fais attention, je suis distante avec tout le monde de peur de faire une ânerie, parce que je suis différente maintenant.
Tu as les traits tirée ça ne va pas ? Demanda la vert argent.
Si si je suis juste un peu fatigué ne t’inquiété pas Palo Répondis-je avec l’ombre d’un sourire. Et toi ? Ta mine faussement réjouie te trahie d’avance ! rétorquais je en penchant un peu la tête sur le côté avec un sourire au coin des lèvres.

Paloma s’approcha doucement de moi et posa sa main sur mon épaule en incluant qu’elle voulait me parlé, que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas discuté, j’avais envie de lui rétorquai que ça faisait juste 2 mois. On s’est pas parlé de tout l’été à vrai dire, pas même un hibou.
Elle prit entre ses doigts un de mes livres qu’elle ouvrit de manière curieuse. J’eu un petit rictus, Paloma était pleine d’énergie, de vitalité, elle était souriante, positive, farceuse, jolie mais pas studieuse pour un sous ! Comment une t’elle fille peut s’entendre avec moi…Je veux dire, je suis…enfin je ne suis plus le genre de fille avec lequel on veut traîner. Surtout depuis cette fichu loi.
Tu m’accorde une minute ?
C’étais pas vraiment une demande, je savais que si je répondais non, elle s’assiérait quand même et me scruterais de ses jolis yeux aciers jusqu’à ce que je dise quelque chose. Alors je fis un petit hochement de tête et rangea doucement mes affaires dans mon sac.
Tu peux tout me dire tu sais ? Continua la demoiselle avec un brin d’innocence dans la voix.
Une fois encore je soupirai légèrement.

Pal…Je vais bien ne t’inquiète pas, je suis juste fatigué, j’ai pas eu un été agréable et cette fichu loi me fout la trouille parce que je suis une sang mêlée dans tous les sens du terme ! Répondis-je avec un certain agacement.

Et voilà, lunatique me revoilà…Je ne supportais pas d’agressé comme ça mes amies, mais bizarrement je n’avais aucune envie de m’excusé, évidemment elle y était pour rien. Mais parfois la fatigue et la mauvaise humeur vont ensemble. Et comme j’ai dit que j’étais éreinté, autant laissé cette sombre colère montré son charmant minois.
A 16 ans, on a des besoins des envie, on grandit trop vite, notre corps change, notre vision des choses change…Certaines filles craquent complétement pour des garçons, d’autre savent déjà ce qu’elles feront plus tard…
Moi…Moi j’aurais pu faire comme elle, j’aurais pu avoir ces papillons dans le ventre dès que je croise son regard noisette, dès que son odeur épicé et fumée me chatouille les narines, j’aurais pu avoir des étoiles dans les yeux devant les notes que j’obtiens pour continuer mes études.
Pour le moment les seuls qui ne fuis pas devant moi ce sont les créatures magiques de Hagrid…les sombrals surtout. Crockdur…oui bon lui il aime tout le monde, brave bête.
Je passai beaucoup de temps avec Hagrid depuis l’année dernière, puis il était heureux quand il m’avais vu rejoindre son cours alors que son trio favori l’avait abandonné. Il ne savait pas pour moi, mais j’avais la nette impression qu’il avait des doutes.
Enfin revenons à Paloma, je l’ai rencontré dans le poudlard exprèss avant ma 1er année, on s’est entendu immédiatement et même après la répartition on a continué à se voir et à rire ensemble.

Pourquoi je te cacherais quelque chose Pal ? Tu me connais depuis le temps non ? Dis-je avec un sourire joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 22
▌Mon arrivée : 30/04/2012

MessageSujet: Re: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma] Ven 4 Mai - 18:55





La verte et argentée sourit à son ami, désirant alors que cette dernière lui fasse plus confiance, qu'elle lui dise ce qu'il ne vas pas. Paloma n'est pas dupe elle a remarquer quelque chose en Jennifer qui est différent, qui la changé et elle veut savoir ce que c'est. Il est temps qu'elle prenne soin d'elle et qu'elle cesse de se consacrer qu'a ses problèmes. « Et toi ? Ta mine faussement réjouie te trahie d'avance ! » secouant légèrement la tête en agitant la main, Paloma se tourne vers son amie lui sourit et hausse les épaules. Ce n'est pas d'elle-même qu'elle est venue parler mais du problème de son amie. Bien décidée de partager le secret qui hante Jennifer pour la libérer d'un fardeau, la Serpentard continu à lui poser des questions avec cette petite mine de réjouie et innocente. Elle la regarde avec ses yeux de biches et attend une réponse de son amie en posant un regard curieux sur le livre qu'elle vient de lui emprunter. « Pal...Je vais bien ne t'inquiète pas, je suis juste fatiguée, j'ai pas eu un été agréable et cette fichu loi me fout la trouille parce que je suis une sang mêlée dans tous les sens du terme » un léger sourire se dessine sur ses fines lèvres et d'un petit hochement de tête elle lève les yeux du livre. « On est deux. » murmure t'elle à elle-même, elle chasse cette mauvaise pensée d'un sourire et levant les yeux vers Jennifer qui est sur la défensive. « Je ne te crois pas... Tu sais très bien ce que je pense de cette loi. Pardon. » dit elle dans un léger soupir en haussant les épaules et fermant le livre qu'elle garde en main. Elle ne fait pas attention au coté lunatique de son amie, après tout elle a l'habitude et a appris à ne pas s'énerver ou se sentir vexé par un tel comportement. De plus la jolie blonde est bien assez déterminée pour ne pas abandonner aussi facilement, elle sait que Jennifer finira par se confier. Paloma le sait,car le secret qu'elle lui cache sera une vrai libération une fois dévoilé à un proche. La verte et argent se laisse glisser le long du tronc en écoutant la réponse de son amie, elle hausse les épaules. « Cette réponse me dit le contraire Jen. » dit elle en levant ses yeux de biches sur ceux de son amie, elle hausse les épaules avec une mine pensive et rapproche ses jambes de son buste. « Justement je te connais assez pour me rendre compte quand tu me ment ou pas ? » elle baisse les yeux se disant alors qu'elle aurait du faire plus attention à Jennifer, qu'elle l'a presque oubliée avec toute cette histoire de famille qui lui occupe tant l'esprit. Elle en a oublié la chose la plus importante à ses yeux après sa fratrie, ses amis. « Je suis désolée de ne pas être venu plutôt vers toi. » dit elle en fixant un insecte sur une brindille, léger sourire sur ses lèvres. Elle espère juste que Jennifer n'a pas perdu confiance en elle, après tout elles se connaissent depuis assez longtemps. Elle pousse son amie qui s'est assise à ses côtés de son épaule. Un large sourire, elle veut juste lui montrer qu'elle est là pour elle. « Si tu veux ne pas parler de toi, je peux au moins t'aider dans ton travail sur.. » elle pose le regard sur les livres qu'elle a poussé et lit les titres sur la reliure en penchant légèrement la tête. « Le Magemamot. » dit elle en dépliant ses jambes. Elle prend un livre entre ses doigts et fronce ses sourcils, non elle n'abandonne pas elle laisse juste filer quelques minutes pour que son amie finissent par tout lui avouer, avec l'insistance de la Serpentard. « Hormis si tu préfères parler ?. » dit elle, en posant ses yeux sur les lignes posées sous ses prunelles dorés. Qu'est ce que peut bien lui cacher Jen ? Qu'est ce qui est si lourd apporté et qu'elle ne veut pas lui dévoiler ? Toutes ces petites questions trottinent dans ma tête blonde de Paloma qui espère avoir une réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 147
▌Mon arrivée : 12/02/2012

---------------
Patronus: Un Lynx
Epouvantard: Ombre aux yeux jaunes
Animagus: Non

MessageSujet: Re: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma] Dim 6 Mai - 20:30

Je me doutais de sa réponse sur la loi et j'eu raison.
Je ne te crois pas... Tu sais très bien ce que je pense de cette loi. Pardon.
Oui je le savais…Je le savais que trop bien, sinon Pal ne serait jamais devenu mon amie, oui je savais pertinemment que cette vert argent faisait partie de ses personnes qui se fiche de la « qualité » du sang. Oui Pal était tout simplement elle-même. Une jeune femme pétillante.

En revanche j'avais tenté encore un petit mensonge mais en vain...
Cette réponse me dit le contraire Jen. Justement je te connais assez pour me rendre compte quand tu me mens ou pas ? Dit-elle.
Evidemment vu comme ça je me fais prendre à mon propre piège mais il faut aussi qu’on se mette à ma place.
Comment ne pas mentir ? Même à son amie la plus proche, essayé d’avouer à quelqu’un que vous devenez un monstre lors des pleines lunes. Essayez donc de la regardé droit dans les yeux, de plongé vos yeux dans ces orbes parfaites et d’avoué enfin que vous n’êtes plus une humaine…enfin, que vous n’êtes plus une sorcière appart entière. Que depuis un an et demi j’ai cette nette impression d’être l’ombre de quelqu’un d’autre. L’impression immonde que quiconque croise mon regard pourrait devenir mon prochain repas.
Non…Non je ne peux pas…C’est trop…trop dangereux pour elle…J’ai pas le droit de la mettre en danger. Si un jour elle veut me rejoindre dans la forêt, et qu’elle me voie ainsi…Sous cette forme…je sentie un frisson d’horreur qui parcourait toute mon échine, mes yeux se posèrent sur mes bras, la chair de poule…Des images horribles défilé devant mes yeux, je me voyais sous cette forme canine, me jetant sur Paloma et plantant mes crocs dans sa chair. J’eu un haut le cœur.

Je suis désolée de ne pas être venu plutôt vers toi.
Ne sois pas désolé…Tu n’as pas à l’être…c’est…c’est moi le problème… Répondis-je d’une voix tremblante.

Oui j’étais un nid a problème, si elle apprenait ce que j’étais…peut être qu’elle aller me rejetais, j’avais peur, peur de lui faire mal et de la perdre.
Elle me poussa gentiment et je levais mon regard vers elle, par Merlin je ne pouvais pas la laissé dans l’ignorance, j’avais l’impression qu’elle voulait vraiment être présente.
Si tu veux ne pas parler de toi, je peux au moins t'aider dans ton travail sur…Le magemamot… Hormis si tu préfères parler ?

Je poussais un profond soupir, et posa mes yeux sur mes propres affaires, prenant un parchemin dans les doigts, je me mis a le caressé doucement.
Si…Si quelqu’un que tu apprécies devenais…devenais autre chose qu’un sorcier normal tu en penserais quoi ? Enfin je veux dire… Me mordant doucement la lèvre, j’inspirais un grand coup et repris J’ai eu…un accident en 1994…après notre 4e année, durant l’été lors d’un voyage et depuis je…je suis différente…je ne suis plus…je ne suis plus celle que tu as rencontré dans le poudlard express il y’a 6 ans…Pal…Pal je suis devenue un monstre… A chaque mot, chaque révélation, une boule énorme me serais la gorge tandis qu’un serpent se tordait dans mon ventre et sifflait de tout son saoul, mes yeux brillaient de larmes, et d’ailleurs je ne les sentis même pas coulé sur mes joues.
Je baissais la tête et l’enfouie dans mes genoux, pleurant silencieusement, sentant une douleur intense dans le ventre, tandis qu’une partie de moi se sentais aussi soulagé que coupable.
Je comprendrais si tu me rejette…Je sais que mon sang t’importe peu, mais là c’est différent…Je suis un danger permanent pour toi…et je…je veux pas te faire de mal…ni à toi ni à personne…et j’ai… si mal…oui j’ai si mal en moi, mal d’être devenue ce que je suis maintenant, avec une peur atroce au ventre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma]

Revenir en haut Aller en bas

A l’orée du bois un secret nous sépare [Paloma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAWN FATE :: » Out of Hogwarts. :: La forêt interdite.-