TOP
SHOW



 

Partagez|

Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


▌Hiboux postés : 18
▌Mon arrivée : 06/06/2012

---------------
Patronus: Aucun
Epouvantard: Daisy Piper Brooks
Animagus: Déclaré

MessageSujet: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Mer 6 Juin - 15:52


         

Heathcliff E. Thompson


           
feat michael fassbender.

         

Informations générales


 
▲Prénoms: Heathcliff Ezekiel ▲Nom: Thompson ▲Age : 35 ans ▲Date et lieu de naissance : 16 janvier 1961 ▲Groupe : Ministère de la Magie ▲Patronus: Aucun ▲Epouvantard: Daisy Piper Brooks▲Particularités : Heathcliff dissimule plusieurs tatouages sur son corps. La marque du Seigneur des Ténèbres sur son avant bras gauche, son matricule de prisonnier juste sous la nuque & les initiales « DPB » derrière son lobe d'oreille droit.
Poste Vacant Scénario Inventé
   
                                       


                   

Un peu plus sur ton personnage.

                 
Son caractère; Maniputaleur à l'extrême, Heathcliff a su se réhabiliter auprès de la justice magique et laisser à penser qu'il avait définitivement tourné le dos au Mage Noir. Il est même parvenu à intégrer le Ministère de la Magie sans aide extérieure. Pour ce faire, il a beaucoup joué sur le rôle de l'informateur, celui qui vend les informations concernant les Mangemorts et c'est donc fait pas mal d'ennemis parmi les proches du Seigneur des Ténèbres, malgré le fait que sa loyauté n'ait pas failli. De toute manière, pour lui, il n'y a que le Mage Noir qui mérite qu'il se sacrifie. Les autres, il peut les vendre et les jeter en pâture sans aucun remords pour assurer sa propre survie. Soyons honnêtes. Dans la même situation, le Mage Noir ferait exactement la même chose s'il devait sauver sa vie ou celle de son fidèle serviteur. A la différence de lui, donc, son Maître considère qu'aucun d'entre eux n'a de valeur.

Lucide, le sorcier sait en effet cela et s'en fiche. De toute manière, sa vie n'a pas vraiment d'importance. Pire, il est persuadé que le meilleur endroit pour lui serait entre quatre planches dans un cimetière quelconque. N'allez pas croire cependant qu'il se rendra sans combattre. Plutôt faire crever que de se « suicider » de la sorte. Le suicide n'a jamais été une solution envisageable, même lorsqu'il faisait le bonheur des détraqueurs qui tenaient sa cellule. Ce genre de mort est pour les faibles. Lui rêve d'un truc mythique. Pas qu'il se voit en héros ou en grand méchant. Juste qu'il aimerait que sa fin reste dans les annales. Pas comme la mort de Daisy, dans l'ombre d'une chambre aux volets clos, sous la main de la personne qui lui avait juré d'être son bourreau.

Prétentieux, tout en lui transpire l'excès de confiance. De sa position et du rôle qu'il se donne, jusqu'à sa manière de parler. Parfois, il fait l'effort de ne pas se montrer trop au-dessus des autres, mais c'est difficile lorsqu'on se considère plus malin, plus méritant et plus... tout en fait. Bien qu'en total accord avec les idées de Vous-Savez-Qui concernant la suprématie des Sang-Purs, il a du mal à considérer les moldus comme une espèce inférieure à abattre sans autre forme de procès, cependant. Il ne dit rien à ce sujet, cependant et évite juste de tuer des moldus innocents quand il peut l'éviter... Quoiqu'en fait, non, pas vraiment. Il a juste un peu de mal à supporter qu'on torture des moldus pour le simple fait qu'ils sont des moldus. Après, il aime trop tuer pour s'en empêcher.

Séducteur dans l'âme, le Mangemort fait vite oublier ses « petits » défauts avec son sourire et son air coquin. N'ayant pas sa langue dans sa poche et n'ayant que peu d'inhibition, il sait néanmoins tourner les choses pour paraître attractif et charmant, plutôt que comme un gros pervers qui ne pense qu'à coucher avec des femmes et tuer des gens qui n'ont rien demandé. Il en viendrait presque à vous faire penser que la sensation qu'on éprouve lorsqu'on tue a quelque-chose d'orgasmique. Il faut dire que pour lui, ça l'est. La relation qu'il entretenait avec Daisy Brooks reflète parfaitement se rapport malsain qu'il entretient avec la mort et le meurtre. Véritable objet de désir, galvanisant ses instincts les plus primaires, Daisy était à la fois son plus grand désir et son plus viscéral besoin. Désir parce qu'il la voulait, pour lui et uniquement pour lui. Il n'aurait jamais laissé personne la toucher devant ses yeux, a souvent laissé derrière lui d'anciens amants de la brunette, « dommages collatéraux » de ses missions pour le compte du Seigneur des Ténèbres. Mieux valait, pour la survit des sorciers, qu'il n'apprenne jamais les liaisons qu'ils entretenaient avec la démone. Besoin, parce qu'il lui était primordial, nécessaire, absolument irrévocable, qu'elle soit sa victime. Il n'aurait jamais laissé personne, pas même la mort elle-même, emmener dans ses bras la plus jeune des petits Brooks. Elle était à lui, jusqu'à son dernier souffle et il devait le lui retirer. Il l'a fait et cela l'a apaisé, mais pas entièrement, parce qu'elle a su déclencher à lui d'autres pulsions, des pulsions qui n'avaient rien de meurtrières, qui n'avaient rien de sanguinaires et qui sont encore là, souvent. Et c'est en cela et uniquement en cela, qu'elle est devenue la chose qui lui fait le plus peur. Parce que lorsqu'il voit son corps, son visage et qu'il entend sa voix, son coeur se serre et s'accélère, sans que cela n'ait rien à voir avec cette soif qu'il a toujours eu de sentir sa vie la quitter par sa main.

Insomniaque depuis son incarcération à Azkaban, Heathcliff ne dors plus que très légèrement et souvent très peu. Il cache par magie les cernes qui ont définitivement élues domicile sur son visage, afin de ne pas effrayer ses potentielles conquêtes, mais toutes pourront vous dire qu'il ne dort jamais que d'une oreille, lorsqu'il lui arrive de fermer les yeux en présence d'une demoiselle, ou de qui que ce soit d'ailleurs. Légèrement paranoïaque, lorsqu'il s'agit de baisser sa garde, il dort en général avec sa baguette toute proche et seulement lorsqu'il se sait totalement seule dans une maison ou une pièce totalement close. Et encore, il ne dort qu'à peine, de sorte que le moindre frôlement, la moindre brise le réveil complètement. Il ne reste jamais allongé plus que le temps nécessaire pour se reposer et a appris à vivre très bien avec seulement quatre heures de sommeil. Le reste du temps, s'il lui arrive de fermer les yeux plus longtemps, plus profondément, d'horribles cauchemars emplies de hurlements, de regards vides d'obsession perdue et de douleurs le ramènent bien vite dans le monde des éveillés, non sans frustration et appel à l'aide de circonstances. Mieux vaut ne pas dormir dans son lit lorsqu'il s'y trouve, si on tient à passer une bonne nuit.

Son physique; Heathcliff, c'est un mètre quatre-vingt-trois de pur muscles, de viscères et d'os. Trois éléments essentiels pour son organisme, mais surtout trois éléments qu'il a l'habitude de côtoyer de près... Bon pas forcément les siens cependant. Ayant à l'origine des cheveux d'un roux flamboyant, digne d'un véritable Weasley, bien qu'il n'ait aucun lien de parenté connu avec l'illustre famille de Sang-Pur, il se teint les cheveux en bruns ou en noir depuis aussi loin qu'il s'en souvienne. Si la plupart du temps, sa crinière est d'un noir de jais ou de charbon, il lui arrive en effet de les éclaircir selon l'humeur ou plus sûrement selon l'humeur qu'il espère faire percevoir par son entourage.

Arborant souvent une barbe d'un ou deux jours et des cheveux peu coiffés, souvent mit en place uniquement à l'aide de ses mains, voir d'un petit coup de pouce magique pour se donner un air savamment négligé, ses yeux bleus lagons et ses vêtements soigneusement choisis chaque matin, le sorcier trentenaire fait tourner bien des têtes. D'ailleurs, son long palmarès de conquête n'est pas secret d'état, bien au contraire. L'homme s'enorgueille d'avoir réussi à partager la couche d'autant de demoiselle.

La découverte de son avenir de sorcier; Daisy posa ses petits yeux d'enfants sur lui. Elle avait trois ans, il en avait cinq et aucun d'eux deux n'avait encore fait preuve de la moindre aptitude magique. Pourtant, les parents d'Heathcliff avaient tout fait pour qu'il montre très tôt ses aptitudes, lui le fils de deux sorciers, lui lançant des petits sorts inoffensifs la plupart du temps, mais terriblement ennuyant pendant les trois quatre heures qui suivaient. Elle, elle était si fragile, que personne n'osait lui faire subir le même sort, de peur qu'elle ne survive pas à un simple petit sortilège si elle n'avait aucune défense. C'est pour ça qu'ils la détestaient tant. Ses frères. C'est pour ça qu'au lieu de lui lancer des sorts, ils la coinçaient dans un coin de la pièce et la frappait. D'ordinaire, ils ne laissaient aucune marque. Ils savaient si prendre. Lui ne savait ce qu'on lui faisait que parce qu'elle n'avait aucun secret pour lui. Il lui suffisait de plonger dans ses yeux pour savoir.

Ce jour-là cependant, ils laissèrent des marques. Ils s'y prirent mal et un énorme bleue barra la joue de Daisy. Comment avaient-ils osé. Furibond, l'enfant s'était retourné vers les frères de la brunette, tous plus grands que lui et avant qu'il n'ait eu le temps d'esquisser le moindre geste, les trois colosses volèrent dans les airs, s'écrasant lourdement contre un arbre, une barricade ou à même le sol, mais dans sa rage, le gamin n'en resta pas là, puisqu'un immense mur de feu, du moins immense pour le petit homme qu'il était, vint barrer le chemin des trois caïds qui voulaient se précipiter vers lui pour lui faire sa fête.

Son père fut fou de joie. Sa mère aux anges. Daisy, elle, était furieuse. Furieuse parce qu'il l'avait défendu et personne d'autre qu'elle ne devait faire payer ceux qui la touchaient. C'est la fureur qui lui fit utiliser pour la première fois ses pouvoirs de sorcières, elle aussi. Sauf qu'elle dirigea sa haine et ses sortilèges informulés dans sa direction à lui, lui lançant un sort comparable à celui du furonculus, qui le couvrit de boutons brûlants, douloureux et emplis de pues qui lui firent douloureusement regretter de lui avoir porté secours.

Sa baguette; Sa baguette, ce fut la treizième. Sa mère avait depuis longtemps abandonné, préférant s'en aller faire les boutiques plus loin tandis qu'il essayait encore et encore des baguettes et qu'aucune ne lui convenait. Trop courte, trop souple, trop épaisse, trop imprévisible,... les qualificatifs s'enchaînèrent et Mr Olivander s'enfonça toujours plus dans la boutique, jusqu'à ce que, agacé, le jeune garçon de dix ans prenne la première baguette lui passant sous la main, pour menacer le vendeur d'aller voir ailleurs, chez un professionnel digne de sa réputation. C'est alors qu'il la ressentit, cette connexion particulière, cette puissance chaude et vivante, cette vibration de baguette qui lui dit dire « c'est elle ! ». Du bois d'acacia. 27,5 cm d'une baguette fine et rigide, légèrement concave aussi, exactement taillée pour fouetter l'air avec rapidité et dextérité. Une excellente baguette de combat pour les duels les plus féroces. Et ça n'est pas le ventricule de dragon en son cœur qui contredira cette spécialité.

Animagus;
Déclaré Non déclaré Non
   
Heathcliff a commencé à étudier l'art de se transformer en animal quelques années déjà avant son incarcération, sans grand succès cependant. Ayant appris une bonne partie des directives des différents livres sur le sujet, ainsi que d'autres animagus qu'il connaissait, il ne parvint cependant pas à se transformer. Avec ses sept années d'enfer personnel et tortueux à Azkaban, le sorcier a appris à fortement se concentrer pour ne plus se préoccuper des circonstances extérieures. A force de patience et de son besoin de se sortir de là coûte que coûte, il a su se fermer à toutes les tortures que la proximité de ses créatures lui inspirait et a longuement lutté pour se concentrer sur d'autres choses que ses mauvais souvenirs. Cet entraînement l'a énormément aidé à se concentrer, particulièrement en faisant abstraction de tout événement extérieur ou sentiment personnel. Une fois sortie d'Azkaban, devenir animagus fut presque un jeu d'enfant pour lui.

Aujourd'hui, il est capable de se transformer en un lynx élancé et puissant, aux crocs acérés. Mesurant 110 cm de long pour une hauteur au garrot de 47 cm, l'animal pèse pas moins de 12,9 kg. Mais le plus caractéristique des attributs de l'animagus reste son pelage roux, si peu commun au lynx pardelle, espèce dont il est issu, mais véritable référence à la couleur naturelle des cheveux d'Heathcliff. Ses yeux, bien qu'assez humain dans la manière de regarder, sont quant à eux du dorés, caractéristiquement à l'espèce.

Spoiler:
 

Sang-Pur Sang-Mêlé Né(e)-Moldu(e)
   
Depuis des générations et des générations, son sang de sorcier est sans cesse altéré par du sang moldu. Dans sa famille, aucun moldu direct, mais nombre de ses ancêtres étaient des nés-moldus ou des enfants de nés moldus. Pour cette raison, Heathcliff a toujours beaucoup de mal à supporter qu'on appel un né moldu « Sang de bourbe ». Cela ne l'empêche pas pourtant de considérer les sorciers comme supérieur et de prôner cette pureté du sang qui lui fait tant défaut.
           
                 


                   

Son histoire.

                 
Plongeant son regard dans celui de la jeune sorcière, Heathcliff su que le moment était venu. C'était là, le jour où tout devait prendre fin. Ou leur histoire devait prendre fin. C'était comme écrit après tout. Un seul d'entre eux devait survivre à ça.

« Mourir, c'est comme venir au monde. C'est froid, si froid. On passe d'un monde chaud et doux à un monde glacial et tranchant. Et ça fait mal aussi. Le son, les couleurs, le froid... tout fait mal. C'est pour ça qu'on hurle, qu'on arrache chaque parcelle de ses poumons, parce que finalement, à chaque battement cardiaque supplémentaire qui nous rapproche de l'apaisement, la douleur est tranchante, mais moins longue... »

Une naissance n'a rien de magique. Pour un sorcier, probablement encore moins que pour n'importe qui. Une naissance c'est de la souffrance, des cris, des pleurs. La joie ne vient qu'après, quand tout est fini. Et encore, ça c'est si on a la chance de tomber dans une bonne famille. Heathcliff avait eu de la chance... en un sens. Bien sûr sa famille n'était pas la meilleure de toute, ni la plus aimante, mais il avait été désiré, c'était l'essentiel non ?

Les années qui suivirent, sa vie fut rythmée par les tentatives de ses parents pour qu'il montre ses pouvoirs et leurs longues absences. Difficile d'avoir une vie de famille stable quand vos parents sont des Mangemorts aux idées profondément encrées dans leur système. Et Heathcliff grandit avec ses idéaux aussi. Apprenant à mépriser les moldus, moldus dont il était lui-même issu, de par son sang impur que sa famille essayait de faire oublier à tout prix. Quel drame cela aurait-il été si leur fils chéri, enfants de deux sorciers issus de deux sorciers, n'avait aucun pouvoir magique. Pour s'assurer le plus tôt possible qu'il n'était pas un cracmol, un traître de plus son père lui lança régulièrement des petits sorts qu'il devrait contrer ou venger. A mesure que les années passèrent, qu'il grandit et devint physiquement plus fort, les sorts prirent de l'ampleur, sans jamais être un réel danger pour lui. Tant qu'il n'était pas avéré qu'il n'était pas un sorcier, ses parents ne voulaient pas prendre le risque de lui faire du mal, de le blesser au péril de sa vie. Car après tout, ils aimaient leur fils.

Qu'ils ne furent pas heureux lorsqu'il fit pour la première fois étalage que ses pouvoirs, envoyant valdinguer les frères Brooks et en déclenchant un mur de feu. Son père n'avait jamais été si heureux, sa mère si soulagée. Il était un sorcier, élevé parmi les sorciers. Il serait le digne héritier de ses parents, un Mangemorts animé par la rage et l'idée que les sorciers étaient supérieurs aux moldus, qu'ils devaient allégeance au Seigneur des Ténèbres. Alors dès le lendemain, son entraînement commença. Il n'avait que cinq ans, mais il était un sorcier. La majeure partie de son entraînement à cette époque se résuma à apprendre à contrer les sortilèges, cependant. Sans baguette, sans rien. C'était peu, souvent peu efficace, mais ça avait le mérite de lui apprendre à rester en vie malgré tout. Et son entraînement était toujours moins intensif que celui de la fille Brooks. A croire qu'ils étaient déterminés à lui faire payer sa fragilité physique. Ses frères surtout. Maintenant qu'elle avait fait preuve de ses pouvoirs, ils ne pouvaient plus se dire qu'ils la tueraient plus tard, lorsqu'elle serait la pariât de la famille, ils n'avaient même plus le droit de la toucher. Chaque fois qu'ils voulaient s'en prendre à elle, ils devaient se cacher.

Mais on ne touchait pas à Daisy Brooks. On ne la frappait pas impunément. Il ne le laissait pas faire et elle ne se laissait pas faire non plus. Combien de fois a-t-il lancé des sortilèges sur les frères Brooks, prétextant des querelles de garçons. Et combien de fois leur a-t-elle mit, littéralement, le feu aux fesses, en guise de représailles. Pourtant, Heathcliff et Daisy ne se parlaient plus. Plus depuis ce jour où ils avaient démontré leurs pouvoirs. Où Daisy avait utilisé ses pouvoirs contre lui, parce qu'on ne la défendait pas sans en payer le prix. Elle avait tellement d'égo, tellement de choses à prouver au monde entier alors que pour lui, elle n'était qu'une petite chose fragile. Il ignorait pourquoi il avait tant besoin de la protéger, de la venger surtout. Elle qu'il aurait eu envie de tuer.

Le petit corps frêle de la sorcière tremblait presque alors qu'il tenait sa gorge dans l'étau de sa poigne de fer. Pourtant, elle le regardait avec défi. Jamais elle n'aurait laissé son corps exprimer sa peur. Pas devant lui. Elle avait trop d'égo pour ça, trop de haine vis-à-vis de tout ce qu'il savait déjà d'elle. Il n'y avait que lui qui avait su lire en elle aussi facilement que dans les pages d'un livre. Il n'y avait que son regard à lui qu'elle avait évité toute sa vie, trop inquiète à l'idée qu'il voit la vérité derrière l'assurance qu'elle affichait.

« Tout se termina en un souffle. Un dernier souffle, qui éteignit la lueur de vie, la flamme de la haine. Un souffle, une bougie qui s'éteignit et le monde s'effondra. Mon monde s'effondra. C'était aussi douloureux que donner la vie, sauf que la récompense n'était pas le corps chaud que l'on pose contre le vôtre, mais le corps froid que vous serrez contre vous. Une seconde de calme. Puis le bruit, sauvage. La douleur, violente. Le froid, mordant. »

Pendant les sept années que durèrent sa vie à Poudlard, il n'en connut que deux sereines. Les deux premières, celles où Daisy Piper Brooks n'était pas à Serpentard. Dès qu'elle intégra la maison que le choixpeau lui avait choisi deux ans plus tôt, il sut que les choses allaient complètement changer pour lui. Et il ne s'y trompa pas. D'élève appliqué, il devint un élève intelligent, gâchant ses années d'apprentissage en ne pensant plus qu'au club de duel et aux bêtises en tout genre qu'il pourrait faire contre Daisy. La mettre dans les ennuis, la voir punit par sa faute, il adorait ça. Personne ne fut étonné de le voir passer ses BUSES et ses ASPIC avec tout juste les notes minimales nécessaires pour obtenir ce qu'il voulait.

Il n'entra pas dans le monde du travail magique cependant, faisant exactement ce que son père attendait de lui, quittant le milieu des « sorciers convenables » pour entrer dans les rangs du Seigneur des Ténèbres. Et pendant deux ans, il fut sous ses ordres. Combattant les sorciers de l'Ordre du Phoenix, accomplissant toutes sortes de missions, sous couvert de son masque de Mangemort. Malin et plutôt doué, il parvint à faire nombres de missions sans jamais être suspecté. Qui aurait pensé à Heathcliff Thompson, alors même que celui-ci n'avait jamais fait état de ses pensées vis-à-vis du Mage Noir, qu'il avait toujours grimacé face à des idiots tels que Lucius Malefoy, prônant ouvertement la suprématie des Sang-Purs et louant la mort aux « Sang-de-Bourbes » ? Il n'y avait que ceux qui savaient que ses parents étaient des Mangemorts qui auraient pu le soupçonner. Et à cette époque, personne ne savait qu'ils l'étaient. Personne, excepté les autres Mangemorts de Flagley-le-Haut.

En même temps qu'il quitta Poudlard en 1979, Daisy arrêta ses études, rejoignit les rangs du Mage Noir et devint probablement l'une des plus sadiques partisanes que le Seigneur des Ténèbres avait dans ses rangs. Il l'avait compris depuis longtemps, mais pu le vérifier directement sur le terrain. Lui aimait le sang, la vengeance et la mort. Elle aimait les pleurs, les cris, les supplications et la torture. Et plus il la vit agir ainsi, plus il désira qu'elle soit sienne, qu'elle ne soit qu'à lui.

C'est en 1981 que tout se brisa. Le 31 Octobre 1981. Le lord périt en voulant tuer un bébé et la menace des Mangemorts se perdit bientôt dans les limbes au même titre que le Seigneur des Ténèbres lui-même. Les Mangemorts furent pourchassés, arrêtés, jugés et envoyés à Azkaban. L'un d'eux passa un marché et vendit d'autres Mangemorts pour alléger sa peine. Et il vendit Daisy. Personne ne put jamais vendre Heathcliff. Les rares Mangemorts qui connaissaient son allégeance avaient périt au nom du Seigneur des Ténèbres. Les autres ignoraient tous son affiliation.

Il raconta son histoire. Du moins une partie de son histoire. Comment elle était venu le voir ce soir-là, lui disant qu'elle savait que Barthemius Croupton Junior l'avait vendu. Qu'elle irait bientôt en prison. Qu'elle subirait Azkaban pour ses crimes et pire encore. Alors, elle le supplia. Elle le supplia de l'achever, d'empêcher les juges de la condamner au baiser du détraqueur. Et parce qu'elle avait été et restait ce qu'elle avait toujours été pour lui, il lui accorda ce souhait, lui ôtant la vie, sentence somme toute plus humaine que tout ce qu'on aurait pu lui faire autrement.

« Ça avait été l'unique fois. L'unique larme versée. Au nom d'elle, de cette femme qu'elle avait été. De ce qu'elle avait su provoquer. Ça avait été l'unique larme, mais ça avait tout changé. Comment avait-elle pu atteindre à ce point une personnalité comme ça. Pas d'amour, pas de peine, pas de remords. On se l'était juré. Pourtant, elle avait réussi à provoquer ça. Cette effrayante petite chose d'apparence si fragile. Démone. »

Condamnation pour le meurtre de Daisy Piper Brooks. Voilà tout ce à quoi il avait eu le droit. On finit par découvrir son tatouage, son affiliation, mais qui aurait pu prouver qu'il avait tué au nom du Mage Noir ? Personne. Pour échapper à des sanctions à ce sujet, il prétendit n'être qu'à l'essai. Un jeune homme sortant à peine de l'école, rejoignant les rangs d'un Mage qui avait tant de pouvoir de persuasion. Son rôle principal ? L'espionnage. Découvrir les secrets des puissants, afin d'obtenir de précieux objets de pressions. Il n'avait fait que ça. Daisy avait été son premier cadavre. Il promit de donner des noms, des affaires, si on lui laissait la vie sauve. Si on lui pardonnait ses crimes, ses erreurs de jeune sorcier influençable. L'accord fut passé. Dix ans de prison, à Azkaban, pour meurtre d'une jeune femme et il serait libre de revenir parmi les sorciers, s'il prouvait qu'il pouvait revenir parmi les citoyens lambdas. Il n'y passa que sept ans. Libération sur parole, preuve faite de sa conscience retrouvée, de sa réhabilitation réussie. Il avait vingt-huit ans et quelques sourires, quelques belles promesses et un bagout digne des plus grands orateurs lui permirent d'intégrer le Département des accidents et catastrophes magiques en temps qu'Oubliator. Utilisant son rôle pour faire oublier à des moldus ce qu'ils avaient vu des accidents magiques, mais abusant aussi parfois un peu de ses pouvoirs pour faire oublier à des sorciers les actes de Mangemorts un peu trop indiscrets, il fut vite placé à la tête du Département dès que Pius Thicknesse prit le poste de Ministre de la Magie. Car contrairement à tout ce que sa vie semblait indiquer, Heathcliff ne changea jamais de camp, ne devint pas aussi respectable que les apparences le laissaient à penser et le Seigneur des Ténèbres n'eut que peu de doutes sur son retour dans ses rangs.


                   

Quel moldu es-tu ?

               
         

             


 

▲Prénom/pseudo: Lilith
▲Age : 21 y.o.
▲Fréquence de connexion : heuuuu/7
▲Comment as-tu connu le forum ? J'me suis tappé Venia, mais shhht.
▲Double compte : Bah ouais !
▲Une chose à ajouter ? kiss my ass baby
▲Code du règlement :
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
U.C.


Dernière édition par Heathcliff E. Thompson le Lun 11 Juin - 21:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 947
▌Mon arrivée : 30/09/2010

---------------
Patronus: _
Epouvantard: _
Animagus: Non

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Mer 6 Juin - 16:27

Hancommentqu'elles'autovalidelecodelavilaine. =O
Re bienvenue ma namouuuuuuuuuuuuuuuur !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-silence-has-fall.pro-forums.fr/


▌Hiboux postés : 18
▌Mon arrivée : 06/06/2012

---------------
Patronus: Aucun
Epouvantard: Daisy Piper Brooks
Animagus: Déclaré

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Mer 6 Juin - 16:34

Et ouais ! La force de ouf du grand méchant loup ! J'm'autovalide pour tout XD

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 341
▌Mon arrivée : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Sam 9 Juin - 10:27

Ouais, vilaine, t'abuse de tes pouvoirs keua !

Re bienvenuuuuuuuuue ! *Songe devoir finir sa fiche aussi OO*

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Non, répliqua Mimi sur un ton de défi, sa voix résonnant avec force dans la vieille salle de bains carrelée, ça signifie qu'il est sensible. Lui aussi les gens le maltraitent et il se sent seul et il n'a personne à qui parler et il n'a pas peur de montrer ses sentiments et de pleurer !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 18
▌Mon arrivée : 06/06/2012

---------------
Patronus: Aucun
Epouvantard: Daisy Piper Brooks
Animagus: Déclaré

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Sam 9 Juin - 17:58

J'abuserais pas de mon pouvoir pour la validation promis ^^ Je vous laisserais me valider.
Aller, cours faire ta fiche, mauvaise graine !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 18
▌Mon arrivée : 06/06/2012

---------------
Patronus: Aucun
Epouvantard: Daisy Piper Brooks
Animagus: Déclaré

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Dim 10 Juin - 21:08

Bon bah désolé mais DP ! J'ai terminé ma fiche et je lance le "halte à l'auto-validation" en vous laissant la looker et me dire ou non si j'peux garder mon petit Heathcliff ou si je suis une vile pécheresse qui va trop loin ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▌Hiboux postés : 947
▌Mon arrivée : 30/09/2010

---------------
Patronus: _
Epouvantard: _
Animagus: Non

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Lun 11 Juin - 21:23

Et ben pour ma part je trouve ça vraiment à chier, comment on peut écrire aussi mal ? Un torchon pareil je ne me torcherai même pas avec tu vois ! x)

J'adore ! *.* Perso', tu peux te valider tout de suite namour ! 8D J'ai hâte de voir ce que tu vas nous pondre en RP... ça va roxxer la patate !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-silence-has-fall.pro-forums.fr/


▌Hiboux postés : 18
▌Mon arrivée : 06/06/2012

---------------
Patronus: Aucun
Epouvantard: Daisy Piper Brooks
Animagus: Déclaré

MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme. Lun 11 Juin - 21:33

J't'ai même pas cru une seconde ! Pourtant c'est vrai, c'est pourri. Ça rend absolument pas comme je voulais. J'essayerais de pallier à ça en RP ^^
Si ça te va alors, bah je me valide ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme.

Revenir en haut Aller en bas

Heathcliff || Dans ses yeux sans vie, j'ai vu mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAWN FATE :: » First Step. :: Présentations. :: »Ceux qui participent.-